Diteoo - Tour du monde
recherche
Planète Diteoo
Menu Principal
 Accueil
 News
 Carnets de route
 Cartes
 Récits du Burkina
 Récits du Mali
 Récits du Pérou
 Récits de la Bolivie
 Récits du Pacifique
 Récits d’Indonésie
 Récit de Singapore
 Récits de Thailande
 Photos
 Muziks
 Qui suis-je?
 Livre d'or

Difebo?
Données non disponibles

Niouzes Flash

Ayé, de retour sur Paris le 20 novembre, la fin d'un grand voyage, mais l'aventure continue, sisi, sur le site!
(Dernière mise à jour : 19 novembre 2004)

Liens

Chotekeries

Annuaire Manima

Annuaire E-passeport


Votez pour ce site au Weborama

Diteoo
Accueil arrow Carnets de route arrow Récit de Singapore arrow Singapore, Ville propre (et sympa) Date : 16-01-2018 16-01-2018
Singapore, Ville propre (et sympa)   PDF  Imprimer  E-mail
Rédigé par Alex   Vote utilisateur:starstarstarstarstar / 4
Aller à:
Singapore, Ville propre (et sympa)
Visite de Singapore
Safari Night
Bas Haut
10-10-2004
Page 1 de 3

Mercredi 22 septembre 2004, 8h, Kuta à Bali, je dois prendre mon avion en début d'après-midi pour m'envoler vers Singapore, alors, avec l'habitude du vieux routard, je prépare mon sac, en prenant bien soins, comme à l'accoutumer, de ne rien oublier... ce qui ne m'empêche pas, une fois les lieux quittés, d'avoir des doutes (salauds!) qui me titillent la conscience... aurai-je laissé quelque chose? Naannnn, rien pour cette fois-ci... ouf.

Me voila embarqué dans un mini-bus, par un gars qui m'a chopé dans la rue, un gars plein d'entrains, qui sourit beaucoup et parle beaucoup aussi... Il me demande le prix pratiquement pour une course en taxi, je lui dis ok, mais s'il prend un autre touriste, je payerais moins... normal.

Ça ne loupe pas, 50m plus loin, dans une des petites routes phares de Kuta (dont j'ai oublié le nom, là, ayant abandonné mon guide en cours de route depuis), mon donky-taxi-driver remarque un de ses clients dans un bar qui attend lui aussi un bus pour rejoindre l'aéroport...

Et vla-t'y-pas que mon taxi-driver re-papote allègrement avec les nouveaux arrivants (des australiens de l'australie profonde, un vrai bonheur)... Sur le coup, avec flegme, je commence à douter sur la ponctualité du service... mais que nenni, quelques minutes plus tard... je me retrouve avec mon sac (récemment allégé, je cours, je danse, je l'embrasse du coin de l'épaule, 10kg en moins, extradés vers la France, c'est d'un doux sur l'épaule, vous pouvez pas savoir) devant les comptoirs d'enregistrement. Au passage, on passe un truc bizarroïde sur mon sac, genre mini-chiffon-magique analysé dans la foulée sur un truc qui ressemble à une balance type cadeau weight-watcher... mais ça va, visiblement, je n'ai rien fumé ou transporté un truc illégal, à mon insu, cela va de soi.

Le vol est court, mais suffisamment long pour que je puisse reprendre du pinard, du rouge, pour mon plus grand plaisir (car depuis l'Australie, que-dalle, remboursez!). Le steward m'a un peu regardé de travers, lorsque j'ai explosé de joie à la présentation de l'étiquette de la bouteille que j'allais m'enfiler très bientôt, oh oui oh oui... car devinez quoi, c'était un vin des Corbières! De mon pays, des Pyrénnées-Orientales! Scié et ravi, j'étais tout fou et regardais autour de moi si cela avait suscité la même surprise, mais nada, j'étais le seul faux-catalan ici-haut... snif, alors, pour me consoler, j'ai pensé à mes amis en France, car eux, ils auraient réagis!

Arrivé vers les 17h à Singapore, dans le hall de l'aéroport, je sors mon guide pour savoir comment je peux me rendre en ville (j'avais oublié ce "détail")... chouette, y'a des navettes pas trop chères qui partent régulièrement. C'est effectivement super organisé et 5 minutes plus tard, je me retrouve dans un minibus. J'ai donné le nom d'un hôtel que j'ai remarqué dans mon guide. Sur le trajet, toutes les voitures que je regarde sont hyper-neuves, on passe près de la skyline.. pas de doutes, Singapore est bien plus développé que ses voisins Asiatiques. Il fait chaud aussi, même plus chaud qu'en Indonésie car il y a beaucoup d'humidité.

Alors que le taxi-driver dépose un à un les passagers, il me demande si je veux vraiment aller dans l'hôtel en question, car il me dit que le quartier - Indien- craint (ah bon, ça craint ici?) et me propose donc de m'emmener dans un hôtel plus sympa dans Chinatown... n'ayant aucun à priori, j'accepte sa proposition. J'arrive donc à l'hôtel "A Travellers Rest-Stop"... semble super fonctionnel, façon hôtel pour jeune en Australie, internet rapide, une cuisine, tout pleins de guides de voyage à consulter... Je prends néanmoins un lit en dortoir, car les prix, ici, ben sont affreusement plus cher qu'en Indonésie, aie.

Me voila à monter les quatre étages (ouf) pour prendre possession de mon pieux. Je me retrouve sur la partie haute d'un lit superposé, c'est pas pratique, mais je n'ai pas le choix. Un autre touriste rapplique, un canadien. Comme il est tard et que je commence à avoir faim, je lui propose d'aller manger un morceau dehors.

Bon, le gars s'avèrera pas spécialement intéressant, un canadien parti en Australie pour bosser quelques mois et voyager ensuite, semble un peu stressé, à s'exciter bizarrement parce qu'il ne sait pas s'il veut aller en Indonésie (je lui ai vendu dans la foulée, participant à son hésitation grandissante, et pof), en poussant des petits cris (j'exagère ok) de "i change my plan, i change my plan, as usual, i don't know what to do"... et moi de lui répondre que les plans, en voyage, mon garçon, c'est fait pour être changés, enfin sinon quoi, bordel, c'est plus du voyage! Zen.

On se pose dans un restaurant typique, remplit de Singapouriens (bizarre comme nom, c'est le vrai ou...?)... et là, méga-surprise, méga-content... ils cuisinent... des cuisses de grenouilles!!! Rhaaa, première fois que je vais y goûter en dehors de la France, coool! Je prends un plat sauce chilli... pas mauvais du tout, mais je préfère décidément la version Française, plus simple, ail-persils-sel-poivre, j'en salive rien que d'y penser... Après m'être enfilé une binouze, on reprend le chemin de l'hôtel, en passant dans quelques rues pour profiter du spectacle illuminé des rues de Chinatown.

Au dodo, car demain, je visite Singapore à papattes, alors, repos!



Dernière mise à jour ( 12-10-2004 )
 

Nombre de commentaires (1) - Ajoutez vos commentaires à cette article...

Compteur
4720495 Visiteurs

Photos
Sékou over Banani
Sékou over Banani

Qui est en ligne
76 invités connecté(s)

Quoi de neuf?
Retour au pays du Pinard et du Fromage!
Jaisalmer en Inde
Vanarasi en Inde
En route pour l'Inde!
Ciao Thailande, Népal me voilà!

Récits les plus lus
Lima, premier contact avec le Pérou!
Bani, Petit village aux sept mosquées
Treck de Salcantay vers le MachuPichu
Bobo Dioulasso et ses environs
Gorom Gorom et les dunes de Ménégou

Tous droits réservés © 2004 par Alexandre Mutel de Diteoo - Ce site web est réalisé avec MamboOpenSource