Diteoo - Tour du monde
recherche
Planète Diteoo
Menu Principal
 Accueil
 News
 Carnets de route
 Cartes
 Récits du Burkina
 Récits du Mali
 Récits du Pérou
 Récits de la Bolivie
 Récits du Pacifique
 Récits d’Indonésie
 Récit de Singapore
 Récits de Thailande
 Photos
 Muziks
 Qui suis-je?
 Livre d'or

Difebo?
Données non disponibles

Niouzes Flash

Ayé, de retour sur Paris le 20 novembre, la fin d'un grand voyage, mais l'aventure continue, sisi, sur le site!
(Dernière mise à jour : 19 novembre 2004)

Liens

Chotekeries

Annuaire Manima

Annuaire E-passeport


Votez pour ce site au Weborama

Diteoo
Accueil arrow Carnets de route arrow Récits d’Indonésie arrow Les Dragons de Komodo (Bouuuuu) Date : 18-09-2018 18-09-2018
Les Dragons de Komodo (Bouuuuu)   PDF  Imprimer  E-mail
Rédigé par Alex   Vote utilisateur:starstarstarstarstar / 9
Aller à:
Les Dragons de Komodo (Bouuuuu)
Visite Ile Rinca
Retour à Labuanbajo
Bas Haut
23-09-2004
Visite Ile Rinca
Page 2 de 3

Le trajet va durer près de 3h, le vent soufflant en notre défaveur. J'apprends que Maria est d'origine Espagnole... et je ne peux m'empêcher de converser avec elle, dans la langue de Don Quichotte de la Mancha, rhhaaa que ça fait plaisir... même si je suis souvent obligé de lui demander un mot que j'ai oublié!

Lorsque nous arrivons, il y a déjà deux bateaux amarrés au ponton. On descend tous du bateau pour se rendre au campement... et au bout de l'embarcadère, on se retrouve nez à nez avec deux dragons! Excellent! On ne pensait vraiment pas les voir si facilement, car à cette heure ci, les dragons se reposent normalement à l'abri de la chaleur...

En route pour le campement, par un chemin légèrement sur-élevé, sûrement à cause de la saison des pluies et peut-être aussi, à cause des dragons, qui te boufferaient les pieds sinon... Notre guide à un bâton avec un embout en forme de Y, pour maintenir la tête du monstre, au cas où...

Les maisons sont montées sur pilotis et sont pourvues d'un escalier bien raide... pour éviter que les dragons ne viennent vous dévorer tranquillement en plein milieu de la nuit, c'est rassurant. Les chambres sont sommaires. Il y a un problème avec l'eau ce qui, ben les rend encore plus sommaires.

Notre visite guidée commence à 16h ce qui nous laisse le temps de retourner avec Stefan et Herman au bateau pour ramener la glacière à binouzes... En revenant par le sentier qui mène au ponton, on doit faire face à un buffle qui bloque le passage! Le bougre ne semble pas décidé à bouger, alors notre guide commence à jeter des pierres et à faire des bruits d'ours, tout ça à bonne distance, hein, histoire de rester en vie tout en essayant d'éloigner la bête. On est obligé de s'y mettre à trois, mince, on rigole mais on a peu les chocottes aussi... lorsque la bête bouge dans la mauvaise direction, on fait tous un pas en arrière...

Enfin, la buffle décide de s'écarter et s'abrite à quelques mètres (seulement, salop) du sentier, sous des arbustes... on passe à moitié rassuré. La glacière est tellement lourde que l'on doit changer de main porteuse tous les 100m... et avant de s'engager près du passage où le buffle s'est posté, Stefan pose 2 pierres sur la glacière... surtout que notre guide n'est plus avec nous, resté sur le bateau... il a la pétocheuuu, il a la pétocheuuu... et nous, ben aussi, shit.

Bref, on s'est vraiment poilé sur ce passage et on a même eu le temps de s'enfiler une binouze avant d'enchaîner sur notre visite!

En route, on prend tous notre bâton à tête d'Y, y'a pas de raisons qu'il n'y ai qu'Herman... nous aussi, on a envie de pas avoir peur, non mais. Je me rends compte que je marche moyen droit... putain de binouze... c'est malin...

On va marcher pendant 20 minutes avant de voir dans la foulée, des sangliers, des buffles et même un cheval sauvage!

Alors que le temps se montre moins clément, on retrouve deux dragons de Komodo (je rappelle que l'on se trouve quand même sur l'île Rinca et pas Komodo... mais on les appelle comme ça, j'y peux rien). L'un d'entre eux à 45 ans!

De retour trankilou au campement, on se pose pour siroter notre binouze (binouzer quoi) avant de rejoindre la Kfet pour notre repas, une noodle soop et 3 légumes... pas de morceaux de dragons, c'est vraiment pas fun, remboursez!

A propos des dragons, voyons voyons, ils sont là depuis longtemps, ptet pas préhistorique mais pas loin, la population était en déclin jusqu'en 1998 (plus que 800 espèces), car les dragons étaient chassés... mais depuis qu'ils sont protégés par le parc national, elle atteint aujourd'hui les 2000 têtes. Car oui, c'est bien le seul endroit sur terre où l'on peut voir ces bestioles!

Les scientifiques ne savent pas trop pourquoi la femelle pond 3.5 fois plus de mâles que de femelles... ce qui explique sûrement en partie la fragilité de survie de l'espèce.

Il y a aussi des histoires à faire peur, comme par exemple celle récente d'un sexagénaire Allemand qui s'est suffisamment senti couillu (et ma foi, peut-être sénile, il faut bien l'avouer) pour dormir en pleine nature, sans tente... on ne l'a jamais retrouvé.. enfin, si, on a quand même un indice... on a retrouvé sa caméra dans le ventre d'un énorme dragon (3m) peu de temps après sa disparition... gloups!

Il y a aussi l'histoire de dragons, qui, pendant la nuit, s'infiltraient chez l'habitant pour bouffer les enfants... à faire peur je vous dis (Parents, vous en avez marre de vos moutards? Envoyez les en centre de vacances Rinca, ils - les dragons - vont adorer)

A une époque, pour le plus grand plaisir des touristes, ils attachaient une chèvre à un poteau et les touristes (ignobles que nous sommes) se régalaient du spectacle des dragons qui rappliquaient dare-dare pour se faire un festin... zimaginez le carnage, gloups (bis).

Dans la réalité, les dragons peuvent choper un buffle, qui, une fois piqué par un dragon (piqûre équivalente à celle d'un Cobra, quand même) ne tient que quelques jours, avant de mourir (et pour finir hein... vous savez où)... la blessure de la piqûre s'étend infectée entre temps...

Bon, ben c'est pas tout ça mais demain, levé 6h du mat, alors, bonne nuit et faites de... arrrrrrrrg.

Dimanche 12 septembre 2004, à peine tiré du lit, on se précipite à la cuisine pour observer l'arrivée des dragons... car oui, c'est le meilleur endroit pour les voir de près! Ils rappliquent le matin, en descendant des collines avoisinantes. Est-ce parce qu'ils sentent la nourriture ou qu'ils ont été nourris à une époque par l'homme... mystère.

Un des hommes dans la cuisine lance de l'eau par la fenêtre, au moment où l'un des dragons se traîne paisiblement vers la cuisine... ben le chti pépère, il accélère furieusement le pas, d'un pas bien lourd... C'est impressionnant!

Les dragons ne semblent pas super sympa entre eux et n'arrêtent pas de souffler comme des machines à café lorsqu'ils s'approchent de trop près. Regardez et écoutez la vidéo, elle vaut le détour!



Dernière mise à jour ( 06-10-2004 )
 

Nombre de commentaires (0) - Ajoutez vos commentaires à cette article...

Compteur
5406235 Visiteurs

Photos
Yendouma
Yendouma

Qui est en ligne
37 invités connecté(s)

Quoi de neuf?
Retour au pays du Pinard et du Fromage!
Jaisalmer en Inde
Vanarasi en Inde
En route pour l'Inde!
Ciao Thailande, Népal me voilà!

Récits les plus lus
Lima, premier contact avec le Pérou!
Bani, Petit village aux sept mosquées
Treck de Salcantay vers le MachuPichu
Bobo Dioulasso et ses environs
Gorom Gorom et les dunes de Ménégou

Tous droits réservés © 2004 par Alexandre Mutel de Diteoo - Ce site web est réalisé avec MamboOpenSource