Diteoo - Tour du monde
recherche
Planète Diteoo
Menu Principal
 Accueil
 News
 Carnets de route
 Cartes
 Récits du Burkina
 Récits du Mali
 Récits du Pérou
 Récits de la Bolivie
 Récits du Pacifique
 Récits d’Indonésie
 Récit de Singapore
 Récits de Thailande
 Photos
 Muziks
 Qui suis-je?
 Livre d'or

Difebo?
Données non disponibles

Niouzes Flash

Ayé, de retour sur Paris le 20 novembre, la fin d'un grand voyage, mais l'aventure continue, sisi, sur le site!
(Dernière mise à jour : 19 novembre 2004)

Liens

Chotekeries

Annuaire Manima

Annuaire E-passeport


Votez pour ce site au Weborama

Diteoo
Accueil arrow Carnets de route arrow Récits d’Indonésie arrow Plongée sur l’île Trawangan Date : 21-10-2018 21-10-2018
Plongée sur l’île Trawangan   PDF  Imprimer  E-mail
Rédigé par Alex   Vote utilisateur:starstarstarstarstar / 3
Aller à:
Plongée sur l’île Trawangan
Plongée à Gili Trawangan
Bas Haut
21-09-2004
Plongée à Gili Trawangan
Page 2 de 2

Lundi 30 août 2004, je pose mes pieds nus (avec mes godasses sous le coude) sur le sable blanc et chaud de l’île Trawangan, la plus grande des îles gilis, la plus touristique aussi… mais comme j’ai pas envie de me retrouver sur un atoll, tout seul , comme con, je choisis l’île qui offre le plus de possibilités, hein, comprenez, c’est humain comme choix.

A partir de là, ne cherchez pas trop les photos… j’ai rangé mon appareil pour le restant de mon séjour… j’aurais pu louer (ou mieux, acheter en Australie) un adaptateur sous-marin pour mon appareil et prendre en photos un monde aquatique merveilleux… mais quedalle, cet éclair de bon sens n’a pas daigné effleurer, ni même surfer sur ma conscience, ni sur mon porte-monnaie d'ailleurs, visiblement, en hibernation, ici bas et chaud.

Bref, nous sommes accueillis par les cidomos de l’île, une mini-charette tirée par un cheval, c’est les taxis du coin… car sur les îles Gilis, vous ne trouverez ni motos, ni voitures… c’est – presque – idylliquement calme, à la sono près des bars du front de mer ! Le couple français part dans une direction. Moi dans la mienne… d’ailleurs, je ne la connais même pas… mince, je dois jeter un coup d’oeil sur la carte de mon guide pour me faire une idée du coin. Je repère un nom d’hôtel… je dois marcher sur le bord de mer puis ensuite m’enfoncer un peu plus dans les ruelles du village… Arrivé à l’hôtel, les chambres sont chères et la négociation presque impossible… simplement parce que l’hôtel est listé dans le guide et qu’ils n’ont plus beaucoup besoin de faire des efforts. Je sors dans la rue… je vois quelqu’un qui me fait des grands signes en face… je visite la chambre, deux fois moins chere, moins jolie et sans petit-dej, mais ça me convient. Ouuuuf, je suis arrivé à Gili Trawangan !

A peine installé, je repars dans le village pour faire le tour des centres de plongée… j’en fais trois, le Blue Marvin, un autre, tenu par des allemands (et un peu trop allemand, efficace, rigoureux quoi mais j’accroche moins… préférerais un centre Brésilien, Argentin ou Espagnol moi…) et le Manta Dive… conseillé par des touristes Hollandais que j’avais rencontré lors d’un tour dans le parc national de Kakadu en Australie.

Les prix sont identiques, vraiment… pas moyen de marchander, car ils sont fixes. Les prestations sont similaires, le personnel instructeur est presque exclusivement anglo-saxon, les centres étant tous affiliés au système PADI (certificat américain je crois). C’est une affaire de goût ensuite. Je choisis Manta Dive… je ne sais pas bien pourquoi mais sûrement parce qu’il se trouve un peu plus excentré, à l’écart des bars et night-clubs tapageurs du centre.

Je m’engage donc pour 4 jours pour un Open Water Dive Certificate : les deux premiers jours étant réservés à la théorie et la plongée en piscine, le 3ième jour, 2 plongées de 12m en mer et un peu de théorie et le dernier jour, 2 plongées de 18m, passage de l’exam et certificat PADI au bout ! Cool je commence le lendemain… je ne sais pas encore avec qui je vais partager les cours, on verra bien ! On me refile aussi le bouquin PADI en Anglais (un gros pavé) expliquant toute la théorie à maîtriser. J’ai aussi une version en Français, pour les mots techniques que je ne pigerais pas en Anglais… car de toute façon, l’examen lui, est en Anglais !

De retour à mon hôtel, je m’arrête sur le chemin dans un petit magasin pour marchander mes nouvelles claquettes… enfin débarrassé du poids de mes gros croquenots (qui puent, il faut le souligner)

Je vais vous épargner le récits des 4 jours suivants, car ils se ressemblent presque tous !

J’ai pris mes cours avec 3 Anglaises (Anne, Lucy et Sharon, que je retrouverais pour le trek de Rinjani !) et une Allemande… sympa, j’aurais pu tomber pire… mais bon, je sous rassure ou pas, hein,  pas d’âmes sœurs à l’horizon. L’instructrice principale s’appelle Robbin, une nana qui ressemble beaucoup à Jaimie-Lee-Curtis, mais je me suis bien gardé de lui dire hein, elle aurait sûrement pas appréciée et aurait trafiquée mes bouteilles pour que j’y reste, au fond, avec les requins…. bouuuu. Elle est accompagnée par un jeune apprenti instructeur, David, qui a fait sa première plongée seulement 6 semaines auparavant ! C’est très courant dans le coin, pour les voyageurs qui souhaitent progresser en plongée, de faire une halte… et parfois devenir instructeur… même si, je dois bien avouer, leurs compétences ne sont souvent pas très poussées (pas de réponses à mes questions simples « En moyenne, combien de litres d’air contient un poumon ?» ou « une bouteille de plongée, ça contient combien de litre ? »… )

Les deux premiers jours, les exercices en piscine étaient sympa, la théorie avec la vidéo pas trop soûlante.

Les deux jours suivants, les plongées en mer étaient vraiment très chouettes. Même si le corail a été passablement détruit, il y a quelques années, suite au passage d’un typhon ou d’un tremblement de terre… la faune sous-marine est riche et colorée. J’ai pu voir des tortues (mes premières, c’est extra !), des poissons de toute les couleurs (même un petit Nemo, sisi) et encore plus génial, des requins, oh yes !, à seulement quelques mètres de nous… impressionnant, même s’ils étaient petits (2 mètres), j’ai tout simplement A D O R É  !

Le courant de la mer est particulièrement fort entre les îles, si bien que pour la plupart des sorties, nous nous laissions naviguer, poussés par les courants…

Le soir, parfois, souvent, je ne résistais pas à l’envie de me poster dans l’un des restaurants du bord de mer, une binouze à la main, pour mater les films que j’ai loupé depuis le début de mon voyage… rhhhaaa, que ça fait du bien… j’ai ainsi pu voir Lost in Translation (Bill Murray, c’est un peu le Bacri à la sauce ketchup, j’adore), Shrek II (Trop délire, encore encore) et  Man on Fire (là, c’est juste parce que l’action se passe au Mexique et qu’ils parlent espagnol, sinon… bof)

Une fois le matin et un soir, je me suis aventuré à faire un footing autour de l’île (et par la même occasion, à trimbaler mon infâme bide, histoire de le crever un peu… mais putain, ils se regonfle systématiquement, chais pas comment)… super agréable de faire le tour.

Je n’ai pas rencontré grand monde (disons, quasiment personne) sur l’île, en dehors de mes co-plongeurs, avec qui j’ai dîné le dernier soir pour fêter notre certification PADI. Je n’ai pas eu l’occasion de croiser le couple Français que j’avais vu au début, dommage, zétaient sympas !

J’ai enfin pris un jour de repos, la veille de mon départ pour le Mont Rinjani, histoire de buller sur la plage, faire un peu de snorkeling et faire une lessive (car oui, depuis l’Afrique, je ne me rationne plus sur l’utilisation de mes sous-vêtements, sisi)

L’île Gili Trawangan, sûrement pas le meilleur spot pour voir les plus jolis fonds marins, mais pour prendre du bon temps, faire quelques plongées avec des requins et profiter des bars et restos du coin, c’est une étape bien sympa !

Voili Voilou, demain en route pour Rinjani, après la mer, la montagne, c’est cool !

Gros Bizoo,
Alexandre



Dernière mise à jour ( 27-09-2004 )
 

Nombre de commentaires (0) - Ajoutez vos commentaires à cette article...

Compteur
5508230 Visiteurs

Photos
2ième Jour,Direction dodo (c´est loin GrandStroumfp
2ième Jour,Direction dodo (c´est loin GrandStroumfp

Qui est en ligne
49 invités connecté(s)

Quoi de neuf?
Retour au pays du Pinard et du Fromage!
Jaisalmer en Inde
Vanarasi en Inde
En route pour l'Inde!
Ciao Thailande, Népal me voilà!

Récits les plus lus
Lima, premier contact avec le Pérou!
Bani, Petit village aux sept mosquées
Treck de Salcantay vers le MachuPichu
Bobo Dioulasso et ses environs
Gorom Gorom et les dunes de Ménégou

Tous droits réservés © 2004 par Alexandre Mutel de Diteoo - Ce site web est réalisé avec MamboOpenSource