Diteoo - Tour du monde
recherche
Planète Diteoo
Menu Principal
 Accueil
 News
 Carnets de route
 Cartes
 Récits du Burkina
 Récits du Mali
 Récits du Pérou
 Récits de la Bolivie
 Récits du Pacifique
 Récits d’Indonésie
 Récit de Singapore
 Récits de Thailande
 Photos
 Muziks
 Qui suis-je?
 Livre d'or

Difebo?
Données non disponibles

Niouzes Flash

Ayé, de retour sur Paris le 20 novembre, la fin d'un grand voyage, mais l'aventure continue, sisi, sur le site!
(Dernière mise à jour : 19 novembre 2004)

Liens

Chotekeries

Annuaire Manima

Annuaire E-passeport


Votez pour ce site au Weborama

Diteoo
Accueil arrow Carnets de route arrow Récits du Pacifique arrow Tahiti et ses îles paradisiaques Date : 20-08-2018 20-08-2018
Tahiti et ses îles paradisiaques   PDF  Imprimer  E-mail
Rédigé par Alex   Vote utilisateur:starstarstarstarstar / 7
Aller à:
Tahiti et ses îles paradisiaques
Bora Bora
Raiatea
Huahine
Bas Haut
18-08-2004
Bora Bora
Page 2 de 4

Mercredi 28 juillet, le matin, Sandrine me dépose dans le centre ville. J'achète mon billet. Je passe aussi dans l'agence Quantas pour confirmer mes vols vers Sydney, car je n'aurais pas le temps de le faire en rentrant des îles, la veille de mon départ pour l'Australie. Je prends un bus pour revenir sur Papeeno et j'en profite pour demander au conducteur la fréquence des bus sur cette ligne... chaque 45 minutes... devrait passer vers 13h45... Le temps de préparer mon sac et de reprendre le bus, qui passera finalement vers 14h45... super... Une fois en ville, je dois choper le bus qui se rend à l'aéroport... et 15 minutes plus tard, j'y suis, ouuf!

Trajet de 45 minutes jusqu'à BoraBora. L'aéroport se situe sur un Motu et il me reste un petit navette bateau à prendre pour rejoindre la principale ville de BoraBora, Vaitape. Le matin, j'avais appelé la pension dans laquelle je suis censé loger sur BoraBora... mais je n'ai pas très bien compris s'ils seront là pour m'accueillir. Ils ne seront pas là, les enfoirés. En attendant sur le quai, les voitures défilent et la nuit est déjà là mais pas de voiture pour moi... merde... hors de question de prendre un taxi... les prix sont exorbitants. Alors que je m'apprête à chercher un moyen pour me rendre à ma pension, un garçon qui est arrivé par le même avion que moi et qui est convoyé par un membre de sa famille me propose de me déposer... c'est super sympa!

20 minutes plus tard (c'est à l'opposé de Vaitapé), je me retrouve dans la pension Lagoonarium. J'ai droit à un dortoir pour moi tout seul. Je négocie un petit peu le prix, histoire de sauver quelques francs polynésiens. Il y a visiblement peu de touristes backpackers dans le coin. Manque de bol, il est déjà 19h et je n'ai rien à bouffer... et l'endroit est trop excentré pour que je puisse me rendre dans un endroit pas cher pour dîner... quel con... je devais me préparer un sandwich à Tahiti mais j'ai oublié. Heureusement, la patronne m'offre quelques bananes et je tombe sur un couple français dans la pension qui va m'offrir un sachet de nouilles chinoises... super sympa bis.

Il y a pas mal de moustiques dans le coin, le dortoir n'étant pas équipé de moustiquaires (et imbécile que je suis d'avoir laissé ma moustiquaire chez Max), je m'asperge de produits et j'enfile des boules quiès, pour ne pas entendre le bruit hyper désagréable de l'armée de moustiques qui n'attend qu'une chose... sucer mon sang...

Jeudi 29 juillet, location de vélo dans la pension, 1000 CFP pour la journée (8 euros). Le vélo ne possède pas de freins visibles... tout se fait avec le rétro-pédalage, limite casse-gueule le truc! Je vais rouler jusqu'à Vaitape, faire 2-3 courses pour me préparer un sandwich et continuer mon tour de l'île.

Pause casse-croûte, je termine mon tour... et reviens sur mes pas, jusqu'au supermarché, afin de faire les courses nécessaires qui me permettront de tenir deux jours de popote sur Bora. Je craque pour un pot de Nutella, aussi, j'avoue. En revenant sur le chemin de la pension, j'ai du louper l'entrée et je me retrouve pratiquement là où j'étais arrivé en faisant le tour... au total, j'ai donc pratiquement fait deux fois le tour de l'île... en plein cagnard, ce n'est pas l'idéal... mais les paysages, l'eau turquoise.. ça laisse baba!

Pour me reposer de ma journée bicyclette, je reprends la route pour trouver une plage publique et faire un peu de masque-palmes-tuba (merci Max), je vois plusieurs poissons colorés et même une raie...

De retour à la pension Lagoonarium, je discute avec un couple de Français, des profs (encore! remarquez, c'est la saison pour eux...)... ils passent deux mois en polynésie... et sont venus... avec des kayaks de mer montable! Excellent moyen de découvrir les îles... moi qui fait uniquement le tour en vélo, ce n'est pas suffisant pour se faire une idée correcte de tout ce qu'offre la nature ici!

L'intérêt principal de BoraBora, c'est son lagon bleu-turquoise et la beauté de ses plages sur les Motus... une prochaine fois peut-être.

Bref, première journée sympa sur BoraBora...



Dernière mise à jour ( 20-08-2004 )
 

Nombre de commentaires (1) - Ajoutez vos commentaires à cette article...

Compteur
5347666 Visiteurs

Photos
4ième Jour, Cultures en terrasse
4ième Jour, Cultures en terrasse

Qui est en ligne
194 invités connecté(s)

Quoi de neuf?
Retour au pays du Pinard et du Fromage!
Jaisalmer en Inde
Vanarasi en Inde
En route pour l'Inde!
Ciao Thailande, Népal me voilà!

Récits les plus lus
Lima, premier contact avec le Pérou!
Bani, Petit village aux sept mosquées
Treck de Salcantay vers le MachuPichu
Bobo Dioulasso et ses environs
Gorom Gorom et les dunes de Ménégou

Tous droits réservés © 2004 par Alexandre Mutel de Diteoo - Ce site web est réalisé avec MamboOpenSource