Diteoo - Tour du monde
recherche
Planète Diteoo
Menu Principal
 Accueil
 News
 Carnets de route
 Photos
 Muziks
 Qui suis-je?
 Livre d'or

Niouze Letter
Baaa! Pas encore abonné à la newsletter?!
Alors inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles!
Nom:
Email:

Difebo?
Données non disponibles

Niouzes Flash

Ayé, de retour sur Paris le 20 novembre, la fin d'un grand voyage, mais l'aventure continue, sisi, sur le site!
(Dernière mise à jour : 19 novembre 2004)

Liens

Chotekeries

Annuaire Manima

Annuaire E-passeport


Votez pour ce site au Weborama

Diteoo
Accueil arrow Treck de Salcantay vers le MachuPichu Date : 16-01-2018 16-01-2018
Treck de Salcantay vers le MachuPichu   PDF  Imprimer  E-mail
Rédigé par Alex   Vote utilisateur:starstarstarstarstar / 10
Aller à:
Treck de Salcantay vers le MachuPichu
1er journée, vers campement Salcantay
2ième journée, passage à 4800m
3ième journée, tranquille
4ième journée, Vers AguaCalientes
Bas Haut
08-06-2004
1er journée, vers campement Salcantay
Page 2 de 5

Dimanche 30 mai, prêt pour le treck. Le minibus arrive à l´heure dite. La dame de l´agence est à l´avant. Je suis le premier touriste à monter dedans… me demande bien avec qui je vais faire le treck ? (aiiie, ose à peine imaginer, une délégation de lauréates de MissMonde, en voyage découverte du MachuPichu… oh yes). A l´intérieur, un vieux monsieur est assis à l´arrière, me demande bien qui ça peut bien être, un porteur (semble bien vieux le bougre, z´oseraient pas quand même) ou le cuisinier (yoda Inca cuisinier?) Nous nous arrêtons dans un autre hôtel pour prendre mes compagnons de treck… ah… un couple… le garçon se présente, Patrick… vraisemblablement anglo-saxons… bon… on est censé être 5, reste une infime chance (pour délégation sympa)… 2ième arrêt… arrrrg… un autre couple… bon… tant pis, espère que le guide va être sympa, j´en profiterais pour parfaire mon espagnol (snif, adieu délégation… baa quoi, on peut rêver non?!).

Arrêt pour prendre le pain et mon sac de couchage (ouf, louer par l´agence de treck, espère qu´il est de bonne qualité). J´entends dans la discussion entre les 2 couples qu´ils ont été contactés hier par l´agence qui les a informés qu´il n´y aurait peut-être pas de porteurs (chevaux!) car ils sont fatigués… mais semble-t-il, la dame de l´agence calme le jeu et nous dit qu´il n´y a pas de problèmes… bizarre… espère qu´il ne va pas y avoir d´autres coups fourrés.

Le trajet va durer environ 2h30 avant d´arriver au début de notre rando, à Mollepata. Sur la route, le minibus s´arrête pour trouver une bonbonne de gaz… pour la cuisine… mais c´est moyen facile un dimanche à 7h du mat, la plupart des magasins sont fermés… mais ouf, on trouve. A ma grande surprise, aussi, le vieux monsieur assis à l´arrière commence à prendre la parole en Anglais pour nous expliquer ce qui nous attend… mazette!!! Il s´avère que c´est notre Guide et il s´appelle Alfredo!

Nous quittons la route goudronnée pour rejoindre Mollepata par un sentier. Le minibus monte dans le village. Ayé. Nous sommes arrivés. Les chevaux sont là (ouf) et nous prenons le petit déjeuner dans une petite maison du village. Je fais donc la connaissance de Harry (la fille)/Kelechi (Anglais tous les deux) et Deirdre/Patrick (Irlandais). Nous faisons aussi la connaissance d´Alfredo… mais nous devons nous rendre rapidement à l´évidence… notre cher guide… est… mesdames zet messieurs… SOURD comme un pot, siiiiii!!! Boudiou, c´est une première, jamais fait un treck avec un guide sourd, bordel, ça promet. Moi qui pensait améliorer mon espagnol, c´est loupé !

Je prends un Maté de Coca (thé de feuilles de Coca), un truc qui booste bien (sisi, c´est bien avec ces feuilles que l´on fait de la cocaïne), la boisson des grimpeurs et zouuu, départ pour notre première journée de treck. Il est environ 9h.

On va marcher pendant environ 3-4h. Le début est un peu difficile et mes co-randonneurs souffrent un peu… n´ayant pas eu le temps de s´adapter à l´altitude comme moi à Cuzco. Le guide sourd ouvre le chemin comme un cabri… pas facile de l´arrêter lorsqu´il se trouve 50m devant… t´as beau gueuler, il entend rien le bougre !

Sous un soleil de plomb, les porteurs (4 chevaux, 2 cowboys incas et le cuisinier) nous dépassent au bout de 2 heures de marche. Ils doivent prendre de l´avance pour nous préparer le déjeuner !

Arrêt casse-croûte à Silcakancha, une bonne soupe et un bon plat de spaghettis à la tomate, histoire de reprendre de la force avant de réattaquer quelques 30 minutes plus tard… pas beaucoup de repos, pfiou.

 

La marche de l´après-midi est plus facile. La route est large et la pente douce, mais le chemin est long… Sur le trajet, nous croisons des maisons isolées, des porteurs de retour du chemin de Salcantay… et nous arrivons sur le coup des 17h-18h au campement, pratiquement à la nuit tombante… Pendant le trajet, Alfredo s´est montré inquiet, les porteurs ne nous ayant pas dépassé. Ils sont finalement arrivés 15 minutes après nous !

Ayé, sommes arrivé au campement,à Soraypampa 4200m. Méga Glagla, Il fait un froid de Lama Antarticaisé ! Je me dépêche de rentrer dans la tente qui vient d´être montée pour me rajouter des couches… à moi la combinaison à spider-papy!!! Le cuistot s´affaire à nous préparer notre dîner. La nuit tombe rapidement et le froid, eh bien, devient encore plus froid, l´enfoiré.

Dans le grand déballage et montage de nos tentes, Alfredo découvre qu´il n´a pas de tente… et vu son age… 71 ans ! (30 ans de métiers dans le coin, que l´on peut qualifier de vieux routard sourd), je ne me vois pas de lui refuser de partager ma tente !

Repas fameux, soupe + plat avec du poulet… oh oh… on apprend que Harry et Kelechi sont végétariens (restons calme, pas de gaffes surtout… et puis, ça fera du rab de poulet, faut voir les bons côtés hein). Ils avaient pourtant lourdement insisté auprès de l´agence, qui n´a visiblement (devrais-je dire, oreillement) rien enregistrée… mais Marcielo, notre cuisinier semble être pleins de ressources et de bonne volonté…

Au dodo, il est 20h30… j´ai un mal d´alpaca frigorifié à m´endormir, je tourne et retourne sans cesse dans mon sac de couchage, mes pieds sont gelés (avec pourtant 2 bonnes paires de chaussettes…)… au moment où je vais même pour enfiler une 3ième paire, je me rends compte qu´il est l´heure de se lever, dans seulement 10 minutes… arrrg…. Bon, je crois avoir dormi, hein, quand même, mais bon sang, c´est vraiment pas évident de dormir dans le froid… alors que je suis méga-couvert, la honte.



Dernière mise à jour ( 08-06-2004 )
 

Nombre de commentaires (0) - Ajoutez vos commentaires à cette article...

Sondage
Parmis ces contrées, laquelle vous attire le plus?
L'Afrique noire
L'Amérique du sud
L'île de Pâques
Tahiti and Co
L'Australie
L'Asie
Le sexe opposé
Le sexe pas opposé
  

Compteur
4720405 Visiteurs

Photos
Marchande à Ségoukoro
Marchande à Ségoukoro

Qui est en ligne
37 invités connecté(s)

Quoi de neuf?
Retour au pays du Pinard et du Fromage!
Jaisalmer en Inde
Vanarasi en Inde
En route pour l'Inde!
Ciao Thailande, Népal me voilà!

Récits les plus lus
Lima, premier contact avec le Pérou!
Bani, Petit village aux sept mosquées
Treck de Salcantay vers le MachuPichu
Bobo Dioulasso et ses environs
Gorom Gorom et les dunes de Ménégou

Tous droits réservés © 2004 par Alexandre Mutel de Diteoo - Ce site web est réalisé avec MamboOpenSource