Diteoo - Tour du monde
recherche
Planète Diteoo
Menu Principal
 Accueil
 News
 Carnets de route
 Photos
 Muziks
 Qui suis-je?
 Livre d'or

Niouze Letter
Baaa! Pas encore abonné à la newsletter?!
Alors inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles!
Nom:
Email:

Difebo?
Données non disponibles

Niouzes Flash

Ayé, de retour sur Paris le 20 novembre, la fin d'un grand voyage, mais l'aventure continue, sisi, sur le site!
(Dernière mise à jour : 19 novembre 2004)

Liens

Chotekeries

Annuaire Manima

Annuaire E-passeport


Votez pour ce site au Weborama

Diteoo
Accueil arrow Artisans de Ségou Date : 10-12-2018 10-12-2018
Artisans de Ségou   PDF  Imprimer  E-mail
Rédigé par Alex   Vote utilisateur:starstarstarstarstar / 2
Aller à:
Artisans de Ségou
Les potières de Kalabougou
Dolobar et pièges à capitaine
Bas Haut
20-03-2004
Dolobar et pièges à capitaine
Page 3 de 3

Enfin, durant mon séjour, j’ai pu rendre visite à une famille fabricant du Dolo (Bière de Mil artisanale). Le plus souvent, ce sont les femmes qui cuisinent le Dolo, on les appelle alors des Dolotières.

Le Dolo n’est pas une boisson bien complexe à fabriquer. Elle ne demande que quelques jours de préparation, de la première étape jusqu’à la vente au détail, pour le plus grand bonheur des poivrots du coin!

Tout d’abord la dolotière doit tamiser les grains de Mil avec de l’eau pour le nettoyer. Cela peut prendre une journée entière (c’est du boulot pour le dos).

Ensuite elle ajoute des champignons pour la fermentation et laisse macérer le Mil et l’eau pendant 1 à 2 jours dans de grandes jarres (qui proviennent sûrement des potières de Kalabougou!).

La cuisson du Dolo est la dernière étape avant la vente. Elle dure environ 24h! Voilà c’est prêt.

Le chef de famille était présent. Complètement atomisé par le Dolo, les paupières boursouflées, l’haleine, ma foi, éthylique, la parole hésitante. J’avais tellement pitié que j’ai bu la moitié de mon bol et je lui ai refilé le reste, pour qu’il tape bien sa femme ce soir. Y’a pas de raisons bordel!

Voila, sinon le lendemain, après la visite des potières Kalabougou, nous sommes passés par un village Bozo de pêcheurs qui confectionnent des pièges à capitaine, ce poisson très prisé dans les restaurants (et pas mauvais du tout, avec une chtite sauce à la banane ou coco)

 

Voili Voiloo! C’est fini! La visite des artisans de Ségou a été un véritable plaisir pour les yeux, une étape enrichissante et le contact avec les enfants très amusant!



Dernière mise à jour ( 20-03-2004 )
 

Nombre de commentaires (0) - Ajoutez vos commentaires à cette article...

Sondage
Parmis ces contrées, laquelle vous attire le plus?
L'Afrique noire
L'Amérique du sud
L'île de Pâques
Tahiti and Co
L'Australie
L'Asie
Le sexe opposé
Le sexe pas opposé
  

Compteur
5634806 Visiteurs

Photos
Site Condor del Cruz
Site Condor del Cruz

Qui est en ligne
44 invités connecté(s)

Quoi de neuf?
Retour au pays du Pinard et du Fromage!
Jaisalmer en Inde
Vanarasi en Inde
En route pour l'Inde!
Ciao Thailande, Népal me voilà!

Récits les plus lus
Lima, premier contact avec le Pérou!
Bani, Petit village aux sept mosquées
Treck de Salcantay vers le MachuPichu
Bobo Dioulasso et ses environs
Gorom Gorom et les dunes de Ménégou

Tous droits réservés © 2004 par Alexandre Mutel de Diteoo - Ce site web est réalisé avec MamboOpenSource