Diteoo - Tour du monde
recherche
Planète Diteoo
Menu Principal
 Accueil
 News
 Carnets de route
 Photos
 Muziks
 Qui suis-je?
 Livre d'or

Niouze Letter
Baaa! Pas encore abonné à la newsletter?!
Alors inscrivez-vous pour recevoir les dernières nouvelles!
Nom:
Email:

Difebo?
Données non disponibles

Niouzes Flash

Ayé, de retour sur Paris le 20 novembre, la fin d'un grand voyage, mais l'aventure continue, sisi, sur le site!
(Dernière mise à jour : 19 novembre 2004)

Liens

Chotekeries

Annuaire Manima

Annuaire E-passeport


Votez pour ce site au Weborama

Diteoo
Accueil arrow Banfora et les chutes d'eau Date : 10-12-2018 10-12-2018
Banfora et les chutes d'eau   PDF  Imprimer  E-mail
Rédigé par Alex   Vote utilisateur:starstarstarstarstar / 5
Aller à:
Banfora et les chutes d'eau
Dômes et chutes
Retour sur Bobo
Bas Haut
18-03-2004
Retour sur Bobo
Page 3 de 3

Lundi 1er Mars, nous repartons sur Banfora pour déjeuner au… « Mc Donald »!, vrai de vrai, si! Bon, en fait, c’est pas un vrai MacDo hein mais la petite histoire veut que des « peace-corp » (traduction, « soldat de la paix ») viennent dans l’établissement qui s’est mis à faire des hamburgers pour satisfaire ses nouveaux clients. « PeaceCorp », mazette, keskecékeca ?! J’apprends que ce sont des sortes de soldats - de la paix - américains qui sont balardés dans la région, restent 2 ans, se débrouillent comme ils peuvent, apprennent la langue et repartent dans leurs pays… paraît même qu’ils sont des espions (!)… chuuuuut… enfin, bref, j’ai pas tout compris aux Peace-corps mais ne soyez pas étonné si on vous en parle!

On visite ensuite Banfora, la ville est calme mais pas passionnante. On fait un tour par la gare et on engage la discussion avec le chef de gare : il m’explique, planning à l’appui, que le chemin de fer entre le Burkina et la Côte d’Ivoire a repris tout doucement depuis Octobre 2003, uniquement pour le fret de marchandises. Le traffic est actuellement de 1 train par jour alors qu’il était de 12 dans la période « stable »!

Il m’est impossible de prendre des photos des batiments mais je tente une photo volée. Midi, on prend le bus et sur le trajet, j’ai la chance de pouvoir prendre en photo LE train qui descend vers la Côte d’Ivoire. Ouaiii coool.

Le soir je décide d’aller dîner à « l’eau vive », restaurant tenu par des missionnaires. La particularité de l’établissement (qui est aussi à Ouaga) c’est que les nénettes de la maison vous pousse un avé-maria a-capella sur le coup des 21h30! Je prends un canard à la mangue (divin, divin, divin… quoi d’autres… divin), j’enchaîne sur une assiette de fromage (rhhhhaa que c’est bon), et je termine en m’explosant le portefeuille à coup de 9550 CFA (la somme d’environ 25 riz gras, un véritable gâchis pour mon estomac, si c’est pas une honte)… me suis barré à 21h50 sans maria.

Le lendemain (Mardi 2 Mars 2004 pour ceux qui ne suivent pas), visite du site Dingasso. Voyage hyper tape cul. J’ai voulu faire cheap en voulant tirer les prix vers le bas mais me suis fait arnaquer pensant qu’il serait possible de louer une petite moto 3 vitesses au siège molletonneux pour ½ journée : Me suis retrouvé avec une mobylette P50 (pigeot) avec siège désintégrateur de fessier. Un dromadaire déguisé en mob, on me l’avait jamais fait ça!

Dingasso, que dire : que c’est sur la même route que Kouro (donc qu’on aurait pu le faire le 1er jour avec le couple Belge en VOITURE… grrrrrr) à environ 10-100km de pistes (Pfuuu, je sais plus, mais c’était éreintant), que c’est un lieu de pèlerinage chrétien assez connu dans la région mais surtout, que Monsieur le pape Jean-Paul II est venu en personne crapahuter sur la montagne pour rejoindre l’autel de Dingasso! Voilà. Sinon, beau panorama sur la région et la végétation.

J’ai encore payé une journée de guide pour une 1/2 journée de visite… grrrr. La prochaine fois, il faudra que je fasse un planning plus détaillé avec mon guide, histoire d’être certain du temps passer pour les visites.

L’après-midi, je réserve mon bus pour Ségou avec la TCB. Le soir, j’invite Karim au restaurant les Bambous pour une dernière soirée, histoire de mettre un petit mot dans son livre d’Or et de le remercier de m’avoir guidé!

On discute de ses projets. Il voudrait faire un site Web… mais vu le prix (sûrement plus de 300 000 CFA - 500 euros, ce qui est une somme pour un Burkinabé), je le déconseille vivement d’investir autant dans un média qu’il ne rentabilisera pas aussi facilement et lui suggère d’utiliser cet argent dans des médias de proximité : des cartes de visites ou des plaquettes couleur à laisser dans les hotels…etc.

Karim est un bon guide, fiable et gentil. Il a 37 ans, exerce ce métier depuis 3 ans. Il travaillait avant en Côte d’Ivoire (comme Noum Cissé de Bani, d’ailleurs, anecdote marrante, il connaissait Noum!) comme cuisinier, car là-bas, il gagnait bien sa vie, comme beaucoup de BurkinaBé. Il est revenu au Burkina et a décidé de faire le métier de guide, après avoir suivi, pendant un temps, un chauffeur de 4x4 qui convoyait des touristes mais ne parlait pas très bien Français. En tout cas, il faut faire attention à toujours négocier ferme lorsque vous prenez un guide… les prix peuvent varier du simple au triple!

Merci Karim et bonne route! Et moi, en route pour Ségou au Mali!

Au revoir petit Burkina, je reviendrais!



Dernière mise à jour ( 25-12-2004 )
 

Nombre de commentaires (4) - Ajoutez vos commentaires à cette article...

Sondage
Parmis ces contrées, laquelle vous attire le plus?
L'Afrique noire
L'Amérique du sud
L'île de Pâques
Tahiti and Co
L'Australie
L'Asie
Le sexe opposé
Le sexe pas opposé
  

Compteur
5634775 Visiteurs

Photos
Kakadu Crocodile!
Kakadu Crocodile!

Qui est en ligne
51 invités connecté(s)

Quoi de neuf?
Retour au pays du Pinard et du Fromage!
Jaisalmer en Inde
Vanarasi en Inde
En route pour l'Inde!
Ciao Thailande, Népal me voilà!

Récits les plus lus
Lima, premier contact avec le Pérou!
Bani, Petit village aux sept mosquées
Treck de Salcantay vers le MachuPichu
Bobo Dioulasso et ses environs
Gorom Gorom et les dunes de Ménégou

Tous droits réservés © 2004 par Alexandre Mutel de Diteoo - Ce site web est réalisé avec MamboOpenSource