Diteoo - Tour du monde
recherche
Planète Diteoo
Menu Principal
 Accueil
 News
 Carnets de route
 Photos
 Muziks
 Qui suis-je?
 Livre d'or

Difebo?
Données non disponibles

Niouzes Flash

Ayé, de retour sur Paris le 20 novembre, la fin d'un grand voyage, mais l'aventure continue, sisi, sur le site!
(Dernière mise à jour : 19 novembre 2004)

Liens

Chotekeries

Annuaire Manima

Annuaire E-passeport


Votez pour ce site au Weborama

Diteoo
Accueil Date : 21-08-2018 21-08-2018
Bobo Dioulasso et ses environs   PDF  Imprimer  E-mail
Rédigé par Alex   Vote utilisateur:starstarstarstarstar / 7
Aller à:
Bobo Dioulasso et ses environs
Zavez pas vu un guide?
Village de Kouro
Village de Koumi
Plouf à la Guinguette
Bas Haut
17-03-2004
Zavez pas vu un guide?
Page 2 de 5

Jeudi 26 février, objectif de la matinée : trouver un vrai guide!

8h. Décide de trouver avant le salon de thé « la bonne miche» pour prendre super dej. J’ai du tourner à gauche alors que c’était à droite. Pas de super dej. Tant pis, je fonce au bureau l’ONTB (Office National du Tourisme au Burkina) comme indiqué dans mon guide du routard.

Suis très bien accueilli par Malik avec qui je discute près de 30 minutes. Il appelle un guide au tel qui nous rejoint à l’office, trop cool.

Le gars arrive et m’explique qu’il ne peut pas me prendre, mais qu’il connaît un autre guide, qui se trouve justement à l’hôtel Teria (doit être miro moi). Il me raccompagne (en voiture, car ça fait une trotte) dans son Télécentre pour appeler Ahmed (je crois que c’était ça), mais le brave Ahmed, guide officiel, n’est pas joignable…. Arrrrrrgggg. Retour à la case départ.

10h. Hotel Téria, toujours pas de guide. Me dit que ça doit être un cauchemar et décide de reprendre là où tout à commencer à déconner : La recherche de la Bonne Miche.

Ohhh Yes! Bonne Miche trouvée, super déj avec super croissant. Prêt pour trouver super guide, ouuuaiii cool.

Je repars à papattes en (re)direction de l’ONTB, j’insiste! Là, je prends les n° de 2 guides (mais bondieu, zauriez pas pu me les donner plus tôt non?), retour à l’hôtel, j’appelle le premier sur la liste… il est libre!

5 min plus tard, je fais la connaissance de Karim. Tout de suite, je sens que c’est un gars crédible. Il me montre tout l’attirail du parfait petit guide : 

  • Son diplôme ainsi que sa carte officielle.
  • Son livre d’Or (très important, regarder les dates, les commentaires, vérifier qu’ils parlent bien de Karim et pas d’une autre personne…etc)
  • Un carnet de photos (petit plus, très important aussi, qui prouve que des touristes étaient suffisamment satisfaits de lui pour prendre la peine de lui envoyer des photos, bref, gage de qualité…)

Karim m’apprend que le lendemain, il devrait louer une voiture pour un couple de Belges, pour faire la visite des différents sites autour de Bobo. Je lui demande s’il m’est possible de me joindre à eux… je le saurais le soir même, cool!

Je décide avec lui de signer un contrat (sur papier, avec signatures, serrage de main, embrassades, photos, flashs, très solennel quoi) pour 5jours de guide à 5000 CFA. Au début, son prix était de 10 000CFA mais quand il a vu ma tête et que je lui ai dit que je ne pouvais pas pour plus de la moitié, on a du trouver un compromis (je sens monter en moi la fibre d’un fin négociateur, Niark Niark, à moi les augmentations de salaires tous les 3 mois!!!)

L’après-midi, nous avons visité le vieux quartier avec l’explication sur les fétiches (des grosses bites de bancos sur lesquelles ils pratiquent le sacrifice de poulets pour parfaire l’initiation des jeunes), la manière dont le village s’est construit (un prophète arrive sur la montagne, dit « ici » et zouuu, c’est parti), les différentes ethnies qui constituent la région ( les bobos - anémistes, les bobodjioula - musulmans, les djioula - commerçants…etc)

Ensuite, visite autour de la mosquée de Bobo à l’architecture souadanaise, très jolie mais pas pu visiter l’intérieur. Dans le guide du routard, ils précisent que cette mosquée a été Anémiste avant d’être reconvertie à l’Islam mais Karim m’apprend que c’est faux. Qu’un certain Al Mami Satridi Samou a créé la mosquée et que c’est Benji, un explorateur français qui a joué le rôle de médiateur entre le village des anémistes qui se trouvait en face de là où les musulmans voulaient construire la mosquée… allez savoir ma bonne dame qui dit la vérité.

On termine la visite par le marché et je me prête au jeu du « plaisir des yeux » comme ils disent et le « malheur du portefeuille » comme je leurs réponds.

Retour à l’hôtel, petite halte au Cyberpost pour prendre des nouvelles. Je retrouve Karim et le couple de Belges : ils sont d’accord pour partager la voiture! Suis super content, car cela m’arrange vraiment (je n’aurai pas eu de guide pendant une journée, le cauchemar quoi) Ils sont flamands, parlent français un peu plus difficilement mais semblent sympathiques. La femme termine un doctorat à Sikasso au Mali, elle est enceinte et doit rentrer bientôt en Europe.

Je dîne avec eux, histoire de voir si l’on ne va pas se détester au bout de 5min le lendemain.

2nd Dodo à Bobo.



Dernière mise à jour ( 17-03-2004 )
 

Nombre de commentaires (2) - Ajoutez vos commentaires à cette article...

Compteur
5353552 Visiteurs

Photos
Visite Puits Salants de Salinas
Visite Puits Salants de Salinas

Qui est en ligne
78 invités connecté(s)

Quoi de neuf?
Retour au pays du Pinard et du Fromage!
Jaisalmer en Inde
Vanarasi en Inde
En route pour l'Inde!
Ciao Thailande, Népal me voilà!

Récits les plus lus
Lima, premier contact avec le Pérou!
Bani, Petit village aux sept mosquées
Treck de Salcantay vers le MachuPichu
Bobo Dioulasso et ses environs
Gorom Gorom et les dunes de Ménégou

Tous droits réservés © 2004 par Alexandre Mutel de Diteoo - Ce site web est réalisé avec MamboOpenSource